Précédent
Suivant

Escroqueuse. Quand l’hypo frappe

Il y a presque un siècle, en janvier 1922, le premier patient recevait une dose d’insuline. Le diabète passait ainsi de maladie mortelle à maladie chronique. Anna Waalder et Mikhaël Allouche, journalistes chercheurs, ont accompli un travail de documentation énorme, une enquête scientifique et politique approfondie pour réaliser cette bande dessinée. Sous la forme d’un récit d’une petite fille qui dès ses trois ans, est atteinte de diabéte, ils racontent le parcours des patients avec leurs peurs, leur angoisse d’affronter le regard des autres, leurs découragements, leurs inquiétudes faces aux traitements : piqûres, bandelettes, hypoglycémie… L’illustration, utilisant tous les moyens graphiques, traduit toutes ces perturbations ressenties par la petite fille. Une page documentaire sous forme d’interview de Témoin N°1, comme Roberto Mallone, diabétologue à l’Institut Cochin, introduit les différentes parties de ce récit. Cette BD est une histoire de toutes les étapes de la recherche, de l’industrie pharmaceutique, des coûts exorbitants des nouvelles technologies. Ils témoignent aussi de toutes les initiatives prises par des patients au sein d’association ou de mise en pratique de nouvelles méthodes pour faire face à la maladie. La diversité et l’originalité des illustrations, l’hôpital représenté comme un gigantesque labyrinthe où errent les parents, le jeu de l’oie, la pêche aux « diabetos », la peinture de Rothko, les zooms sur les visages, les symboles, le gigantisme pour montrer les obsessions… donnent beaucoup de force au récit. Cette bande dessinée touchera sûrement tous ceux qui doivent vivre avec le diabète car elle est au plus près de leur vie. Elle offre aussi pour le grand public non seulement un récit émouvant mais aussi une somme d’informations exceptionnelles sur cette maladie chronique souvent mal comprise.

Ana Waalder, Mikhaël Allouche, Delcourt (Encrages)

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Pour que respire le désert

Après la Terre vagabonde, une seconde nouvelle de Liu Cixin est adaptée en bande dessinée. Yuanyuan, toute petite fille, aimait déjà les bulles de savon.

Lire la suite

Parutions la même année

30 héros pour la Planète

Les éditions Paulsen ont créé en secteur jeunesse la collection : « 30 destins de…» pour faire connaître aux jeunes, des hommes et des femmes qui se

Lire la suite

Ocytocine mon amour

Tout d’abord vous allez être étonné par cet ouvrage car vous ne saviez pas qu’en fait « vous êtes un tas de molécules ». Puis vous serez

Lire la suite