Précédent
Suivant

Comme les bêtes : ce que les animaux nous apprennent de notre sexualité

Comme l’écrit dans sa préface Pierre-Henri Gouyon : « Voilà un des livres des plus réjouissants… L’originalité et la force de ce livre… montre à quel point la sélection sexuelle agit manifestement en premier lieu sur les organes sexuels eux-mêmes ». L’auteur, biologiste, nous emmène en visite chez de nombreux chercheurs étudiant, sur le terrain, en laboratoire ou en théorie, des organes incroyables permettant de détailler les processus reproducteurs dans toute leur complexité, comme les contorsions des mâles se démenant pour caser leurs spermatozoïdes auprès de la femelle… Savez-vous que la mouche stocke la semence de ses partenaires dans diverses «spermathèques» pour en disposer à sa guise? Que la semence de certains mâles peut avoir des propriétés redoutables comme empêcher la fécondation par d’autres partenaires? Des croquis explicitent bien ces particularités, comme le pénis des pousse-pied le plus long du règne animal! De plus les expressions de l’auteur comme « Comment braquer une banque de sperme » ajoutent beaucoup d’humour! Les moyens d’exploration actuels comme le microlaser permettent de connaître des détails surprenants en particulier chez « les routards du sexe », les hermaphrodites! Toutes ces découvertes éclairent aussi notre sexualité sous un jour nouveau. « Un bijou de vulgarisation scientifique ».

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Les arbres aussi font la guerre

Après « Sous la forêt », dans cet ouvrage Francis Martin souhaite conter « l’épopée des arbres, fruit de millions d’années d’évolution mouvementée et confrontés à un futur

Lire la suite

Quoi de neuf au Moyen-Âge ?

Le réexamen critique de textes et de différents matériels ont permis des découvertes qui renouvellent nos connaissances sur le Moyen-Âge. Au sujet de la population,

Lire la suite

Parutions la même année

Australie, le rêve animal

Un récit sur la vie des animaux en Australie, lu très jeune par l’auteur, a suscité l’envie de s’intéresser au « Rêve des Aborigènes », ce temps

Lire la suite

La glace et le ciel

« je m’appelle Claude Lorius et j’aurai 23 ans pour toujours ! ». A cet âge, ce glaciologue réputé a vécu sa première aventure : vivre un an isolé

Lire la suite