Précédent
Suivant

Boucles de pierre

Une petite fille traverse un parc tous les jours pendant plusieurs mois. Comme dans «Vert secret », Max Ducros s’inspire de la nature, de géométrie, de jardin vu en 3D. Dans cet album, il s’est inspiré du jardin de Bordeaux et a repris des personnages. Il a souhaité que ses images soient lisibles pour tous les âges. Il y a mis de nombreux détails que les enfants auront plaisir à chercher dans ses grandes et si belles illustrations. L’album pour Clémentine Beauvais se définit par une double narration, verbale et visuelle, qui ne doit pas être redondante. Son texte donne le fil conducteur de cette histoire, une petite fille qui, du fait qu’elle a le temps d’observer, voit ce que les autres ne voient pas, les cheveux des statues poussent ! Un dialogue, un peu surréaliste, avec son oncle, la dame vers les pigeons à propos du coiffeur qui ne vient pas : « Ce n’est pas comme si elles pouvaient dégager leurs cheveux d’un revers de main ou se faire des couettes ». Et aussi beaucoup d’humour, quand son oncle répond à propos du petit Cupidon qui rate ses cibles : « Même avant, il se trompait parfois » ! C’est une merveille d’album laissant une grande place à l’imagination et au rêve !

Clémentine Beauvais, Ill. Max Ducos, Sarbacane

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Parutions la même année

C’est quoi le sol ?

L’auteur est professeur des sciences du sol à la faculté de Nanjing en Chine. Auteur de nombreux ouvrages et publications, ses recherches portent en particulier

Lire la suite