Astra lost in space. T.5

C’est le dernier titre d’une série en 5 volumes racontant l’incroyable odyssée d’ Aries, une lycéenne, qui en l’an 2063 de l’ère commune, avec d’autres camarades part pour un voyage-découverte sur la planète McPa où absorbés par une sphère lumineuse, ils sont projetés à des années-lumière de chez eux. À bord de l’Astra, ils vont entreprendre un périple à travers différentes planètes et faire face à de nombreux dangers en se demandant si un jour ils pourront rentrer chez eux. Au sein de ce groupe, chacun va affirmer sa personnalité, ses goûts et aura des réactions bien différentes face aux événements. De nombreuses questions sur leur identité et leur origine vont survenir. Au début de ce volume, ils découvrent, en regardant des cartes, que Lina pourrait être un alien, elle serait d’une espèce différente ! En essayant de se rappeler les événements historiques, ils s’aperçoivent que leur histoire commune s’arrête à la crise des missiles de Cuba. Deux histoires de la Terre apparaissent : il y a eu par la suite une guerre mondiale et non, pas de guerre mais la menace d’une météorite qui a amené l’Humanité à fuir sur une autre planète. Ce manga aborde des notions scientifiques. Il est question de « trou de ver », sorte de tunnel traversant espace-temps, de portails reliant la Terre, de machines et robots envoyés avant l’immigration massive, de communication supraluminique… « Il y a une contradiction de temporalité ». Leur a-t-on menti au sujet du sort de l’humanité ? Sont-ils des clones volontairement envoyés dans l’espace ? Arrivés sur Golem, la dernière étape, ils utilisent des appareils qu’ils ont fabriqués pour reconnaître les aliments comestibles car ils sont maintenant rodés pour l’exploration. Un beau graphisme pour représenter Kanata, le capitaine, s’élançant à la recherche de l’assassin qui rôde pour lui tendre un piège, la double page où son bras part dans l’espace ! Le coupable se déplacerait-il, grâce à l’évolution de la technologie, avec un trou de ver transportable ? Qui donc parmi eux est le traître ? Est-il investi d’une mission ? De qui est-il le clone ? Plein de rebondissements rendent ce shōnen captivant et passionnant. Il amène à réfléchir sur des questions d’éthique par rapport aux nouvelles découvertes scientifiques et aux conséquences pour l’avenir de l’humanité.
Kenta Shinohara, Pika éditions /nobi nobi

5/5
Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Publications dans la même catégorie

La couleur tombée du ciel

L’auteur dans ce manga, tout à fait original de par son format, sa couverture et son illustration, met en scène un des chefs-d’œuvre de Lovecraft,

Lire la suite

Parutions la même année

Encyclopédie des sciences

Dans cette collection sont déjà parus l’encyclopédie des inventions, des dinosaures et la grande encyclopédie. Cette nouvelle version de l’encyclopédie des sciences a été mise

Lire la suite

Guillaume Néry : À plein souffle

Guillaume Néry est un célèbre apnéiste ? Cet ouvrage comporte plusieurs chapitres avec une double page de texte donnant les informations essentielles pour bien comprendre les

Lire la suite

Une année avec le vent

Des triangles, des carrés, des traits… sur des double-pages de couleurs différentes : rose, blanc, bleu, orange… Mais qui trace ces figures ? Des cerfs-volants, des nuages,

Lire la suite

Bug-Livre 2

Le récit a commencé, dans le livre 1, le 13 décembre 2041 quand tous les liens d’internet ont disparu et quand un seul homme, Kameron

Lire la suite