Précédent
Suivant

Mélèze l’ours brun

Dans cette collection de romans d’aventures qui répond aux souhaits des adolescents de partir à la rencontre des animaux sauvages, David Gwenaël donne vie à un groupe de collégiens passionnés et raconte des expéditions pleines de rebondissements. Les dessins tout en couleurs d’une illustratrice, pour cet ouvrage, Carine Prache, a réalisé de belles illustrations dont beaucoup pleine page, suscitent l’admiration pour le milieu naturel et la rencontre avec l’animal. A la fin de chaque chapitre des « Posts » montrent leurs messages échangés sur leur portable. De grands scientifiques, auteurs de la collection « Mondes sauvages » chez Actes sud, ici Rémy Marion, spécialiste des ours, réalisateur et auteur, apportent leur regard pour que le récit et les illustrations soient scientifiquement vraisemblables. Ici l’histoire se déroule en France. Rima, Philippe et Louise se sont beaucoup documentés sur les ours et ont un seul rêve : voir un ours. Ils partent sur le GR10 dans les Pyrénées à sa recherche. Chaque soir ils rentrent à la colo. Louise sort la carte IGN pour localiser le Mont Cannelle, Rima cherche des empreintes. Ils aperçoivent un condor qui « profite d’un courant ascendant pour s’élever sans effort, avec son envergure de trois mètres ». Ils trouvent une inscription « Mort aux ours » qui va leur faire réaliser que certains n’aiment pas les ours ! Le quatrième jour, Louise consulte son livre qui lui permet d’identifier une crotte d’ours. Un jour, ils trouvent leur poste d’affut détruit. Ils doivent passer la nuit et ils ne sont pas rassurés. Ils font connaissance avec une jeune fille furieuse après eux, les défenseurs d’ours, car ceux-ci tuent ses brebis ! Philippe prend des notes et dessine sur son carnet. Un autre jour, ils ont eu très peur, si Rima n’avait pas assuré, ils seraient morts… Puis sur la terrasse où ils ont atterri, ils trouvent, entre les rochers, une tanière où l’ours a hiberné. Ils sont saisis par la beauté du lieu d’« une douceur paradisiaque ». Et c’est la jeune fille des brebis, Airelle, qui va les sauver ! Ils vont apprendre pourquoi ils sont tombés. Qui est la nouvelle personne qui repart avec eux ? Vont-ils réussir à rencontrer l’ours ? De retour à Paris, une rencontre a lieu, à la Société de géographie, avec Rémy Marion qui répond à leurs questions et leur donne une carte d’identité des ours des Pyrénées. Ce récit d’aventure très vivant, tout en donnant de nombreuses informations scientifiques, répond tout à fait à la demande des jeunes sensibilisés à l’écologie, qui souhaitent découvrir dans leur milieu une espèce à protéger.

Gwenaël David, Ill. Carine Prache, Hélium (Sur les traces)

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Erreur 404

L’autrice a eu beaucoup de succès auprès des adolescents avec son précédent roman « I.R.L. ». Toujours en phase avec leurs préoccupations, le héros, Moon, est un

Lire la suite

L’œil du loup

Parmi les romans animaliers, l’œil du loup a une place à part. Lorsque vous le racontez à des enfants, il se fait un grand silence.

Lire la suite

Cogito

Victor Dixen, grand prix de l’imaginaire, est l’auteur de plusieurs séries dont la célèbre saga Phobos. Il puise son inspiration dans l’ailleurs et le futur.

Lire la suite

Parutions la même année