Précédent
Suivant

Les maths font leur cinéma. De Will Hunting à Imitation Game

Plusieurs auteurs ont revisité des œuvres littéraires au regard de la science, chacun s’appuyant sur son propre domaine scientifique. Jérôme Cottanceau, agrégé de mathématiques et vidéaste sur YouTube, explique que lorsqu’il regarde un film où sont montrées des équations, « Je n’hésite jamais à le mettre en pause afin de vérifier son authenticité ». Il s’avère qu’il y a de nombreux films où les mathématiques sont présentes. L’auteur les qualifie d’œuvres « mathématiques ». Il propose une échelle de 0 à 5 pour en définir la place. Dans ce livre, il a sélectionné quatorze films les plus populaires, de catégorie 3 et 4, où soit les maths y tiennent une place importante comme « Dans le monde de Nathan », soit elles sont au cœur de l’intrigue, comme la série policière « Numb3rs ». Pour chacun, les scènes emblématiques sont décrites en les croisant avec la réalité. Dans « Crimes à Oxford » de Alex de la Iglesia (2008), adaptation du roman « Mathématiques du crime », une figure géométrique a été laissée sur une scène de crime, premier élément d’une suite logique. Sont abordés le nombre π, le nombre d’or, la suite de Fibonacci… Il s’y trouve de nombreuses erreurs et approximations qui sont analysées en détail lors de démonstrations. Dans « La cellule de Fermat » de Louis Piedrahita et Rodrigo Sopena (2007), quatre mathématiciens se réunissent pour résoudre la plus grande énigme jamais posée. Chacun a le nom d’un mathématicien célèbre, Fermat, Galois, Pascal sauf Oliva… Dans une scène du film, il y est question du problème de l’empilement optimal d’oranges, faisant référence à la conjecture de Kepler. Un des personnages affirmant que « les mathématiciens passent leurs vies sur des idioties qui n’ont pas d’applications pratiques ». Aujourd’hui ce théorème a des applications pratiques en cristallographie. Cette relecture de films sous le regard d’un mathématicien est passionnante et permet au grand public d’aborder de grandes notions mathématiques.

Jérôme Cottanceau, Dunod

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Mes 150 pourquoi : la Terre

Souvent les livres de questions-réponses ne sont pas sélectionnés car ce sont souvent de fausses questions d’enfants posées par des adultes et sans ordre logique.

Lire la suite

Parutions la même année

Ma forêt

Après « Ma campagne » parue dans cette collection « écologique », François Lassere, entomologiste, nous invite à explorer les forêts qui nous entourent. Dans son introduction, François Lasserre

Lire la suite

Lonely word-1

Très belle couverture pour ce manga où une petite fille se tient tout près d’un robot ! Dans une société où l’homme a créé des « golems »,

Lire la suite

Dame de pics et femme de cœur

Christine Janin, médecin, après avoir gravi l’Everest en 1990, a fait l’ascension du plus haut sommet de chaque continent. Après avoir raconté ses aventures à

Lire la suite