Précédent
Suivant

Le voyage d’Abel

Une citation de Montaigne ouvre cette BD pas habituelle et donne le ton de l’histoire d’Abel : « Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent raison de mes voyages : que je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche ». Abel vit seul avec son chien, ses deux vaches et ses brebis. Toute sa vie il a rêvé de faire des voyages. Cette fois il a décidé de partir en Éthiopie ! Bruno Duhamel, de par ses traits précis dans la reconstitution du cadre de vie et par son talent de caricaturiste, emmène le lecteur au plus près de la vie d’un petit village au cœur de la France. Isabelle Sivan connaît manifestement bien ce milieu, restituant le parler imagé « va falloir que j’pense à pailler la bignonne.. ». Les mois passent, septembre… février. Les gens se moquent de lui « le capitaine » qui parle toujours de la mer et qui rêve auprès de la boulangère, une Vietnamienne, aux papillons verts comme des émeraudes… bien loin des préoccupations de ceux qui l’entourent ! Avril, « qu’est ce qui se passe, bon Dieu ? ». Le docteur est auprès de lui, l’informant qu’il a attrapé la vieillesse… Et Abel a cette super phrase : « Le plus beau voyage c’est celui qu’on ne fera jamais » Et plein de guides sur des rayonnages. Quelle belle évocation du pouvoir de la lecture de vous emmener ailleurs ! Un témoignage touchant et réaliste de la vie de paysan !
Sivan Isabelle, Ill. Duhamel Bruno, Grand angle

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Le jardin de Rose

Cette BD, tout en délicatesse, nous touche car elle raconte une histoire vraie, celle de beaucoup de femmes de plus de 50 ans, au chômage.

Lire la suite

Parutions la même année

Anita Conti Océanographe

La série Pionnières a pour but de faire connaître des femmes audacieuses qui ont su s’imposer dans un univers masculin. Ce premier titre raconte la

Lire la suite