Précédent
Suivant

Le cerveau en lumières

Ces deux scientifiques, chercheurs en neurosciences au CNRS et à l’AVIESAN (Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé), avec une trentaine de spécialistes, dressent l’état des connaissances sur le cerveau et ses maladies et décrivent les défis majeurs à venir des neurosciences. Le cerveau est un organe extraordinaire, car il contient 100 milliards de neurones reliés entre eux par plusieurs millions de kilomètres d’axones et un million de milliards de synapses. Les neurosciences cherchent à comprendre comment le cerveau régule notre physiologie, interprète les messages envoyés par les sens, comment il évolue au fil des années et aussi comment son fonctionnement est perturbé. Les dernières recherches ont apporté une connaissance très pointue des mécanismes moléculaires lors des transferts d’informations entre les synapses et l’influence des gènes sur la variabilité des neurones et des synapses. Notre conception de la mémoire a aussi complètement changé ! De nouvelles connexions synaptiques et de nouveaux circuits de neurones sont en jeux. Grâce aux progrès de l’imagerie médicale, il est possible de voir le cerveau en action. Le séquençage du génome a livré des informations sur les liens entre les mutations génétiques et les pathologies, montrant ainsi que l’autisme n’était en rien lié à une mauvaise relation de la mère et de son enfant. Les défis à venir sont nombreux. Décrypter le code neural permettrait de nouvelles interfaces cerveau-machine créant une robotique neuro-inspirée. Comment le cerveau vieillit-il et quelles sont les dépendances des autres systèmes physiologiques et des interactions sociales (école, handicap…)?. Grâce à la miniaturisation des outils d’imagerie, il sera possible de voir fonctionner le cerveau dans son cadre de vie habituel et de détecter plus tôt des maladies comme celle de Parkinson. Tous ces défis demandent une collaboration entre les neurosciences, la robotique et l’IA. En fin d’ouvrage sont abordées les questions d’éthique La neuroéthique, une discipline à part entière, est indissociable de la recherche sur le cerveau. Enfin « un cri d’alarme pour le cerveau » est lancé, car les investissements dans la recherche sont dérisoires, surtout en santé mentale et en psychiatrie ! Dix grandes priorités ont été identifiées. Un glossaire très complet définit les termes scientifiques spécifiques. Cet ouvrage sera très utile au grand public car il donne une excellente synthèse des recherches en cours et à venir en neurosciences.

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Curieuse nature

« J’adore les grandes planches naturalistes encyclopédiques des naturalistes du XVIIIème siècle. Ces dessins me font rêver! » explique Florence Guiraud dans une interview: « J’ai souhaité, comme

Lire la suite

Plantes carnivores

Les plantes carnivores font un peu peur ! Si on s’approche, ne vont-elles pas nous croquer un doigt ? Contrairement à ce qui se passe habituellement dans

Lire la suite

Curieux mammifères

Au XVIᵉ et au XVIIᵉ siècle les cabinets de curiosités avaient pour but de montrer ce que la nature avait d’incroyable et de surprenant. Après

Lire la suite

Parutions la même année

Tolkien et les sciences

À l’occasion de l’exposition Tolkien à la BNF du 21/10 au 16/02/2020, des scientifiques de différentes disciplines permettent une relecture de l’univers de Tolkien sous

Lire la suite