Précédent
Suivant

L’antiquité retrouvée

Tous ceux qui aimeraient voir comment étaient vraiment ces grands monuments de l’Antiquité, ces sites qui font rêver, vont être comblés ! Jean-Claude Golvin, architecte et directeur de recherche au CNRS, directeur pendant dix ans du Centre franco-égyptien de Karnak, a une très grande connaissance archéologique et architectural et un talent de dessinateur. Plus d’une centaine de restitutions se répartissent sur trente siècles, de 2500 av.J.-C. au Ve siècle de notre ère. Le mot « restituer » qui signifie « rendre », redonne une idée claire, en suivant une méthode rigoureuse à partir d’informations disponibles, textes et dessins anciens et résultats de recherches archéologiques. C’est tout un travail de recherches, en lien avec une équipe, pour proposer « les solutions qui ont le plus de chances d’être vraies ». Les dessins en perspective sont faits à l’encre de Chine sur une feuille de papier avec des couleurs à l’aquarelle montrent une grande maîtrise des règles de l’art. Les textes d’Aude Gros de Beler, égyptologue, apporte des informations approfondies. Ces restitutions sont présentées par grandes régions de l’Antiquité, du Proche-Orient à la Gaule. Pour chacune, une vue d’ensemble, la localisation, des gros plans des points particuliers et pour les plus importantes une exceptionnelle image sur double page. Au Proche-Orient, il est étonnant de contempler la ziggourat d’Ur, premier édifice de ce type construit en Mésopotamie, bâtie dans la première moitié du IIIe millénaire av. J.-C. Savez-vous que son bon état de conservation est dû à la qualité exceptionnelle de son revêtement de briques cuites ? Une image légendée permet de repérer les principales parties de Persépolis : Porte de Xerxès, Apadana, salle aux cent colonnes, Tripylon. Tout le site de Pétra, la cité nabatéenne (IIIe siècle apr. J.-C.) est montré en une seule image. En Égypte, il est fort intéressant de voir comment pour Alexandrie une topographie urbaine hellénistique nouvelle a été réalisée et de voir à quoi ressemblait son fameux phare. Les deux rives de Thèbes-est et de Thèbes-ouest sont restituées en une seule image pour comprendre l’interaction des sites. En Grèce, le site de Delphes est représenté dans l’état où l’aurait vu le grand voyageur Pausanias( historien-géographe de la fin du IIe siècle de notre ère et Plutarque, grand prêtre de Delphes. Plusieurs vues successives permettent de voir les changements apportés par exemple à Athènes. En Turquie, connaissez-vous le mausolée d’Halicarnasse, la cinquième Merveille du monde antique, tombeau du roi Mausole décrit par Pline ? Antioche, une des villes oubliées les plus importantes, avait des caractéristiques topographiques fortes, la ville était alimentée en eau par des aqueducs et des conduits souterrains et avait une dizaine d’établissements thermaux. En Afrique du Nord, peu de traces subsistent de la Cyrène grecque, ville très prospère, principal comptoir commercial d’Afrique du Nord après Carthage. La Carthage romaine, par sa régularité, a imposé l’image de l’ordre romain. En Italie et côte illyrienne, Paestum est un exemple de l’adaptation, par les Romains, de leur urbanisme aux conditions topographiques locales. Split, le palais de Dioclétien, ressemble plus à un camp fortifié qu’à un palais. L’époque lui a imposé un système défensif bien différent de celui d’Hadrien peu de temps avant. En Espagne et Portugal, Pline l’Ancien a écrit que la fondation de Tarraco (Tarragone) était l’œuvre de Scipion, ce qui a été prouvé par les fouilles archéologiques. En Allemagne, la ville de Cologne fournit un bel exemple de la romanisation de la Germanie. En Gaule, Arelate (Arles), « la ville et son fleuve sont une étape et lieu de passage avec un pont qui sait s’ouvrir pour laisser des bateaux ravitailler la Gaule et en exporter les richesses ». En annexes, glossaire et bibliographie. Cette nouvelle édition, revue et corrigée, est enrichie d’un cahier supplémentaire de vingt-quatre pages. Cet ouvrage exceptionnel représente un travail considérable de recherches et de travail graphique. Le lecteur est admiratif devant ces reconstitutions avec tant de détails ! Il est absolument passionnant pour faire découvrir toutes ces richesses architecturales de l’Antiquité.

Aude Gros de Beler, Gérard Coulon, Frédéric Lontcho, Ill. Jean-Claude Golvin, Errance & Picard / Actes sud

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

17 femmes prix Nobel de sciences

Seulement 17 femmes ont eu pour leurs travaux scientifiques le prix Nobel ! Qui sont-elles? Quels ont été leurs parcours ? Comment ont-elles été accueillies dans un

Lire la suite

La Joconde et les autres

Le grand illustrateur Quentin Blake apporte sa touche d’originalité dans cette promenade étonnante du Louvre. Alice Harman a choisi 30 chefs-d’œuvre, représentés par une superbe

Lire la suite

Parutions la même année

Le jeu de l’oie des bêtises

François Lasserre est un excellent médiateur et auteur de livres sur la nature. Il a réalisé avec son fidèle complice, l’illustrateur Roland Garrigue, un livre-jeu

Lire la suite

Désert 9. Vol III

Cette série en quatre volumes emmène le lecteur dans une quête de l’eau à travers huit déserts. Le héros Mao, doué d’une ouie extraordinaire, fait

Lire la suite