Précédent
Suivant

La petite histoire du ballon de foot

Un livre de science sur un ballon de foot ? Après « La petite histoire du flocon de neige », Étienne Ghys, mathématicien, avec son talent habituel de passeur de sciences, nous invite à porter un regard inhabituel sur le ballon de foot. Dans notre vie, il y a beaucoup d’objets géométriques, les portes et fenêtres sont des rectangles… « Faire de la géométrie, c’est comprendre toutes ces choses ». Dessin et géométrie sont très proches. « Dans ce petit livre, il y a beaucoup d’images. Elles sont plus importantes que le texte ». Combien de pièces noires et blanches comportent un ballon de foot ? Étienne Ghys passe en revue différents ballons de foot, Telstar, Ligue des champions… pour nous montrer que les dessins sont faux ! Il faut d’abord s’intéresser au cube. Comment faire un cube ? Pour s’y retrouver, il est nécessaire de connaître la signification de tétraèdre, hexaèdre, octaèdre… Utiliser des triangles, des pentagones ? Il est proposé un tour de magie : faire bondir un dodécaèdre ! Connaissez-vous « les solides de Platon » ? Léonard de Vinci a dessiné les cinq possibilités d’assembler des polygones qui ont tous le même nombre de côtés pour fabriquer un polyèdre régulier. Le ballon de foot est-il un solide de Platon ? Une autre notion importante est à considérer, celle de la symétrie. Par la suite, des ingénieurs ont voulu simplifier. Savez-vous qu’ils ont utilisé des solides découverts par Archimède ? Pourquoi pour le ballon Teamgeisten 2006, l’octaèdre a-t-il été choisi ? Comment ont fait les ingénieurs pour construire le ballon Bracuza en revenant au polyèdre le plus simple, le cube ? Et le ballon de la coupe du monde 2022 ? Figurez-vous que la nouveauté de ce ballon date de deux mille deux cents ans ! Après avoir discuté géométrie, la physique va permettre de comprendre pourquoi la balistique, le frottement et l’écoulement de l’air déterminent les trajectoires des ballons, sujet complexe qui nécessite plusieurs expérimentations. Étienne Ghys ne manque pas une occasion de faire de l’histoire des sciences, en rappelant des grands noms dont Tartaglia qui a publié un traité de balistique, Galilée qui a compris l’influence du poids sur la trajectoire, les paradoxes de Jean Le Rond d’Alembert et de Gustave Eiffel. Étienne Ghys met en valeur la mathématique, l’ancienneté et la notion de beauté. Un livre de science donnant la priorité à l’image, pour aborder, avec un regard de mathématicien et de physicien un objet si populaire dans le monde entier.

Étienne Ghys, Odile Jacob

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Le Big Bang pour les nuls

L’auteure, Blandine Pluchet, connue pour ses ouvrages pour la jeunesse, s’est manifestement passionnée pour son sujet et c’est sans doute pourquoi cet ouvrage, bien dans

Lire la suite

Parutions la même année

Sirius

Une petite fille, en classe, dit que « moi, je serai championne de tennis » car sa mère a été une grande championne. Mais le temps a

Lire la suite

Changer les règles

Les règles, souvent on n’ose pas en parler ! Un sujet tabou alors que beaucoup de jeunes, adolescentes se posent beaucoup de questions à leur propos.

Lire la suite