Précédent
Suivant

Bartholdi. La statue de la liberté

Après Viollet-le-Duc, premier volume d’une nouvelle collection, « Les bâtisseurs », dédiée aux grands architectes, Salva Rubio raconte comment Bartholdi a réalisé son rêve : construire une statue colossale. Le récit commence lorsque Bartholdi, à peine remis d’une chute d’un échafaudage, se remet à la réalisation d’une statue qui sera admirée pour sa taille à l’exposition universelle. En 1855, il lui est proposé de partir en Égypte pour dessiner les monuments anciens. Avec des traits bien précis, Eduardo Ocana recrée le contexte de l’époque, les paysages d’Égypte… très beaux dessins du Sphinx. Il rencontre Ferdinand de Lesseps qui a pour projet de construire un gigantesque canal. Bartholdi a une vision dans sa tête, construire « la plus grande statue jamais vue depuis deux mille ans ». Après la guerre de 1870, il est déterminé à construire une statue dédiée à la liberté pour la jeune république d’Amérique. Dès qu’il arrive dans la baie de New York, il repère le lieu idéal pour l’installer : une île où est installé un fort militaire. C’est le début d’une longue et difficile période. Bartholdi pensait que son projet allait susciter l’enthousiasme. En fait les riches américains sont peu enclins à financer un tel projet. Il en est de même en France. Une personne va lui apporter une aide précieuse, pour la conception, Viollet-Le-Duc, le célèbre architecte dont il a été l’élève. Il va lui conseiller de faire une armature en fer et une « peau » en cuivre. Tout d’abord, il présentera à l’exposition universelle une « main » qui tient une torche. Tout le monde est impressionné par la taille ! Le président des États-Unis lui accorde son soutien. Autre personnage essentiel, Eiffel, le célèbre constructeur, qui va lui expliquer comment faire face aux problèmes techniques : le vent, les changements de température, l’eau salée… Extraordinaires dessins des différentes étapes de la construction, en particulier l’escalier intérieur. De retour aux États-Unis, il se heurte à des difficultés dont la fabrication du plus gros bloc de béton du monde pour le piédestal. Bartholdi se met à douter… « une vie gaspillée pour une statue absurde ! ». Un directeur de journal va lancer une campagne auprès du peuple d’Amérique. Bartholdi réussira-t-il, malgré tous ses obstacles, à installer sa statue. Cette bande dessinée est passionnante. Elle fait découvrir la genèse et toutes les difficultés de cette entreprise artistique et technique, porteuse de symboles, qu’à dû surmonter Bartholdi, ce sculpteur qui sera à jamais le constructeur de la statue de la liberté offerte par la France aux États-Unis.

Salva Rubio, Ill. Eduardo Ocana, Delcourt (Les bâtisseurs)
5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Ivalu

Sur la couverture, une petite fille suit un oiseau dans un étroit défilé de montagnes, telles des êtres menaçants… Premières planches très belles, dans une

Lire la suite

The End

Dès le début, le lecteur est saisi par un événement dramatique. Puis, il se retrouve au milieu d’une forêt en Suède dans le laboratoire du

Lire la suite

Parutions la même année