Précédent
Suivant

À l’aube de la 6e extinction

Afin de comprendre les prémices de cette 6e crise de la biodiversité, Bruno David, président du Muséum d’histoire naturelle, du fait de sa double formation, paléontologue et biologiste, a voulu, dans cet ouvrage, « mettre en relation ce qu’il se passe aujourd’hui avec ce qu’il s’est passé autrefois et de faire des comparaisons avec les crises du passé géologique de la Terre ». Dans la première partie, « La biodiversité, qu’est-ce que c’est ? », sont analysés les différents concepts relevant d’approches différentes : génétique, spécifique et écosystémique. Le chapitre consacré au mouvement est particulièrement intéressant car il fait réaliser que le « mouvement » fait partie intégrante de la biodiversité. La deuxième partie est consacrée aux usages que nous faisons de la planète et de sa biodiversité, dans la vie quotidienne. Qu’il s’agisse des transports, de l’eau, de la santé, de l’agriculture, les conséquences sont désastreuses. L’apparition de la pandémie en 2020 oblige l’Homme à prendre du recul et à réaliser qu’il n’y a qu’ « one health ». Deux curseurs, le jour du dépassement et le nombre d’hommes sur Terre montrent que nous vivons dans des systèmes qui encouragent consommation et croissance démographique. La troisième partie est passionnante car elle permet de comprendre ce qu’est une crise de biodiversité. L’auteur donne trois exemples qui ont eu lieu dans le passé et trois critères qui permettent de la définir : espace globale, brutale (sur un million d’années, temps géologique) et impact biologique général. Il y a eu cinq crises majeurs dont comme le dit Patrick de Wever, chercheur au Muséum, il y a comme dans « Le crime de l’orient express » plusieurs coupables. Ce qui est rassurant, c’est que la biodiversité a toujours survécu : il y a des perdants et des gagnants. Il y a 55 millions d’années, a eu lieu le PETM, un réchauffement climatique très rapide, sur quelques milliers d’années, analogue à la situation actuelle. La connaissance des mécanismes à la fois rassure et inquiète. En effet la biosphère n’a jamais quasiment vécu d’oscillations climatiques de même vitesse. Sixième extinction : mythe ou réalité ? Une comparaison avec la Tour Eiffel montre qu’à force d’enlever des matériaux, un jour elle s’écroule. Il en est de même pour la biodiversité ! Où en sommes-nous ? On est loin d’une crise majeure mais nous sommes au volant d’une voiture qui, à une vitesse considérable, fonce dans le mur ! Comment rectifier le tir ? Pourquoi l’Homme doit-il sortir du dualisme, Homme-Nature ? Quelle posture adopter face à cette crise silencieuse due à une seule espèce, l’Homo Sapiens ? Il n’y a pas de planète B ! Cet ouvrage très documenté sur les crises de la biodiversité, à travers les temps géologiques, permettra au grand public de réaliser devant quelle urgence nous sommes confrontés pour ralentir la vitesse à laquelle nous allons vers une 6e extinction.

Bruno David, Bernard Grasset

5/5
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publications dans la même catégorie

Parutions la même année

De la graine à l’assiette

Répondant à la curiosité des enfants pour tout ce qui concerne leur vie quotidienne, ce documentaire explique d’où viennent les aliments les plus courants dans

Lire la suite

Pourquoi la conquête spatiale ?

Après les transhumanistes et le climat, paraît un nouveau titre consacré à un sujet d’actualité scientifique, la conquête spatiale, dans cette collection « POCQQ » : Pourquoi, Où

Lire la suite