Parlez-vous cerveau ?

Parlez-vous cerveau ?

Dans la préface, Lionel Naccache, neurologue, chercheur à l'Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM) explique que dans leur livre, ils ont transposé dans 35 chapitres « enlevés » les chroniques sur le cerveau faîtes à France-inter. Au fil des discussions avec sa femme qui a apporté son « vécu » de non spécialiste, ils ont choisi de faire découvrir les connaissances sur la structure et le fonctionnement du cerveau, comme on apprend à parler une langue étrangère afin de permettre de « Parler cerveau ». En effet pour le grand public de nombreux termes comme glie, hippocampe, corps calleux, neurones miroirs... sont assez énigmatiques ! Or « les neurosciences ont une formidable capacité à entrer en résonance avec toutes les facettes de notre vie quotidienne. Les auteurs ne manquent pas de faire de nombreuses comparaisons, métaphores, dans un langage imagé et d'interpeller le lecteur afin de le guider dans la lecture, avec beaucoup d'humour ! Pour atteindre cet objectif ils ont suivi un cheminement progressif du neurone à la pensée, combiné les différents composant de la « langue cerveau » et tissé des liens de familiarité originaux et ludiques. Cinq parties permettent d'aborder les grands domaines de l'étude du cerveau : Matières premières ; molécules et cellules ; Espace de matières :aires et régions cérébrales ; Le vrai du faux de la matière grise :mythes et réalités ; Matière à pensée : conscience et inconscient ; Matière et temps : le cerveau d'aujourd'hui et de demain. Deux exemples choisis dans « Matière à pensée » illustrent bien comment des notions difficiles sont explicitées avec une grande clarté. Il ne suffit pas d'être éveillé pour être conscient. Lorsqu'on est conscient, le cortex fonctionne d'une manière particulière. Pour se la représenter, il faut imaginer que les différentes régions du cerveau aient une conversation unifiée et cohérente, riche et coordonnée. La conscience est une « héroïne aussi intrépide qu'un mousquetaire » ! La prise de conscience peut se comparer à la prise de la bastille, un processus en quatre étapes : préparation (réseau cérébral de la conscience), incubation (réseaux des neurones du cortex), illumination (euréka!), et finition. C'est une interaction fructueuse entre pôles conscient et inconscient. Karine Naccache, écrivaine, fait allusion à de nombreuses œuvres littéraires de Cicéron à Modiano. Lionel fait référence aux scientifiques qui ont permis les avancées importantes dans la connaissance du cerveau. Un super exemple de vulgarisation scientifique réussie !

Editeur: 
Année de parution: