Du yéti au calmar géant : le bestiaire énigmatique de la cryptozoologie

Du yéti au calmar géant : le bestiaire énigmatique de la cryptozoologie

Qu'est ce que la cryptozoologie ? « Elle est une interscience dont le but est d'évaluer l'invraisemblable » explique Benoit Grison, biologiste et sociologue des sciences. L'illustration de la couverture par Marc Boulay est évocatrice d'un monde étrange et fantastique. Qu'en est-il des fantasmes des hommes, comme les monstres lacustres en Écosse ? Pour les scientifiques, il est intéressant de s'appuyer sur les savoirs populaires pour mener l'enquête afin de démêler le vrai du faux. Pendant longtemps, la légende de l'« homme sauvage » a été vivace ! L'esprit humain est très imaginatif et une certaine rigueur scientifique est nécessaire. Ainsi il a pu être démontré, en 1853, l'existence du calmar géant. En 1998, il a été prouvé que le cœlacanthe qu'on croyait disparu à jamais était toujours vivant. En 2010, le biologiste et plongeur, Laurent Ballesta, nagea en compagnie d'un cœlacanthe ! Dans le chapitre « les énigmes océaniennes », l'oiseau mystérieux du tableau de Paul Gauguin, fut élucidé par le fameux cryptozoologue Michel Raynal. Il s'agissait du koau disparu en 1950. Une somme de documents d'époque, en particulier des planches naturalistes et des photographies en couleur, rend très attractive cette découverte pour le grand public de la cryptozoologie. Avec un glossaire, un index des noms d'animaux et des noms propres, une bibliographie extrêmement fournie. Un ouvrage de référence !

Année de parution: