Arpenter la terre et sonder la nature. Robert Louis Stevenson

La collection « Esprits de nature » met en lumière les textes de grands auteurs sur la nature. Élisabeth Combres a sélectionné des textes pour faire découvrir leurs écrits par une porte dérobée, celle de la nature. Enfant nous avons été captivés par ses récits d'aventure. C'est une toute autre lecture de l’œuvre de Robert Louis Stevenson qui est proposée. Tout d'abord la beauté de sa langue, une écriture imagée : « le cocotier, cette girafe végétale...grimpait en festons sur les pentes abruptes des montagnes » in « Dans les les mers du sud ». Et surtout le lecteur découvre que la nature n'est pas seulement le cadre du récit, elle est un élément essentiel, « une nature en ombre et lumière, faîte de contrastes :optimisme et courage mais aussi noirceur comme l'âme humaine ». Souvent dans ses descriptions, il décrit les deux aspects : « terre lourde et boueuse et bruyères parfumées » in « L’île au trésor »;  « Prince et onde...comédie de l'homme et du destin » in « Roman du prince Othon ». La personnalité de l'auteur se révèle ainsi, un homme, malade depuis l'enfance, qui a cherché dans la nature à s'évader « la grande route...s'élancer pour toujours dans l'inconnu » in « Roman du Prince Othon » mais qui pour autant n'oubliait pas ses tourments.

Année de parution: 
Collection: